Poésie sous la lune


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'anarchisme, petit manifeste

Aller en bas 
AuteurMessage
Apasdeloup
Plume du hurlement
Plume du hurlement
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Rochefort du Gard (Avignon)
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: L'anarchisme, petit manifeste   Lun 20 Nov - 3:49

Voilà, l'introduction au chapitre consacré à l'anarchisme d'un essai que je suis en train d'écrire à propos de l'anti-conformisme. L'introduction au livre en lui même suivra dans un autre topique.

Tout d'abord, et ceci afin d'éviter toute confusion, il faut faire la différence entre l'anarchisme et l'anarchie. L'anarchie est un mouvement qui existe depuis la nuit des temps et qui s'est manifesté physiquement, entre autre, à la fin du XIX° siècle. Si l'on veut simplifier l'anarchie en un seul mot, ce serait, très certainement, chaos ! En effet, l'anarchie est un système dans lequel il n'y a aucun pouvoir, aucune justice, mais qui ne demande également aucune évolution de l'Homme.
A l'inverse, ou presque, l'anarchisme, qui est un mouvement relativement récent (milieu du XX° siècle), est une société tout à fait utopique, qui, bien que partant sur le même principe que l'anarchie (point de pouvoir politique et d'état), s'en écarte très rapidement. L'anarchisme étant tout a fait utopique, pour le moment en tout cas. En effet, dans une société anarchiste (je parle bien évidement d'anarchisme et non d'anarchie) l'état n'aurait plus de raison d'être car il n'y aurait plus besoin de justice, car plus de crime, plus d'impôt, car tout le monde entretiendrait, par exemple, ses routes.
Une société anarchiste, toujours dans ce sens, est une société régit par la tolérance, le respect, l'abandon de la propriété individuel, la solidarité, la philosophie, l'absence de pouvoir et l'absence d'argent.
En étant une société de tolérance et de respect, le racisme, la discrimination quelqu'elle soit, la violence... tout cela disparaîtrait logiquement car n'ayant plus de raison d'être. La notion de propriété privé et de pouvoir devenant inexistante, tout comme l'argent, nombre de causes de violence sont annihilées ainsi que la pauvreté. Dans une société basée sur la solidarité et la philosophie, les personnes en difficulté mentale ou physique seraient immédiatement aidées par la collectivité. Bien sur, l'on me dira : Et les malades mentaux dangereux alors ? Tout comme le reste, ils seraient pris en charge par la communauté, afin de les aider tout en protégeant les autres. Il n'y aurait plus non plus de chômage et de pauvreté car le travail n'existerait pus étant donné que l'argent en tant que telle aurait disparue. Pour ce qui est de l'éducation des enfants, des jeunes, ce serait la collectivité entière qui s'en chargerait en enseignant son savoir faire, ses connaissances.

Pour faire très court, voici ce qu'est l'anarchisme. Afin d'arriver à tout ceci, ou du moins s'en approcher, il nous faut absolument évoluer mentalement, revenir à un état de nature proche de celui décrit par Diderot dans Le supplément au voyage de Bougainville.

_________________
L'existence précède l'essence...

Jean-Paul Sartre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
louvemisss
Plume suprème
Plume suprème
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 29
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: L'anarchisme, petit manifeste   Lun 20 Nov - 3:53

ouaip, joliment utopiste la société anachiste...
bien dit, j'ai tout compris !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'anarchisme, petit manifeste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit craquage mais bien ciblé !
» L'histoire de petit Louis
» petit morceau de tendresse
» Un petit écureuil très curieux...
» Un petit coucou !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie sous la lune :: Ecrire :: Essais-
Sauter vers: