Poésie sous la lune


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'océan de pluie

Aller en bas 
AuteurMessage
Apasdeloup
Plume du hurlement
Plume du hurlement
Apasdeloup

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Rochefort du Gard (Avignon)
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: L'océan de pluie   Lun 9 Avr - 15:50

L'océan de pluie




Cette nuit là, pas une étoile n'était visible. La grande vallée, ordinairement si claire, n'avait jamais paru si sombre. Au travers des épais nuages, la lune n'était qu'un halo lumineux sans forme.

Luna, la déesse de la lune, était prisonnière de Gaïa, déesse de la terre. Les nuages l'empêchait de rejoindre l'astre blanc de la nuit. Ookami, le dieu loup, amant de Luna, avait été trahis. L'amour interdit des deux divinités n'était plus un secret. Luna était condamnée à mourir faute de pouvoir rejoindre son royaume. Cette nuit de pleine lune serait leur dernière. Au matin, Luna mourrait brûlée par le soleil et Ookami, condamné à errer parmi les humains. Il serait chassé et traqué pour le reste de l'éternité.

Enlacée avec l'être qu'elle aimait, la déesse de la lune versait des larmes d'argent. Ses plaintes déchiraient de tristesse les nuages. Le plus important d'entre eux laissa tomber une goutte remplie de toute sa mélancolie. Celle-ci vint s'abattre sur le front blême de la déesse nue. Une autre s'échappa de l'immense corps gris avant de s'arrêter sur les mains du loup. Un autre nuage finit par imiter le premier, fit glisser deux gouttes sur le corps tombant en arrière de la fille de la lune. La première arrive sur la poitrine, la seconde continua sa course jusqu'à son bas ventre.
Voyants les aînés laisser libre court à leur peine, tout les nuages de la mer céleste firent s'évader de leur corps une pluie de tristesse. Glissant le long des formes de Luna, l'eau coulait sur ses courbes.
Ookami, plus émerveillé que jamais devant la vision de celle à qui appartenait son cœur, déposa ses lèvres sur les yeux clos de la déesse avant de descendre avec la plus grande tendresse sur son cou puis sur ses seins brûlants d'amour. Les mains du loup recouvertes par la pluie caressèrent ses cheveux, descendirent frôler ses côtes et finirent par s'attarder sur ses hanches.
Les gouttes devinrent une pluie d'étoiles chaque fois que celles-ci touchaient la peau blanche de Luna.
Pour mieux admirer la beauté de celle qu'il aimait, le dieu loup se mit debout. Sur le ventre de la déesse, les étoiles, formées par la pluie, commencèrent à tourner lentement autour de son nombril argenté. Celui-ci n'était plus qu'un immense trou noir s'agrandissant à chaque goutte qui tombait en son centre.
La pluie n'était jamais tombée comme cela depuis la création du monde. Le corps de la jeune femme semblait léviter au dessus de cet océan de pluie.
Ookami se laissa glisser sous le dos de Luna. Il y frôla ses lèvres. Faisant sortir ses bras de la vaste étendue d'eau, il ouvrit ses mains qui se remplirent des pleurs des nuages. Il utilisa le peu de magie qui lui restait encore pour donner à la pluie qu'il avait dans ses mains la forme de sa bouche et embrassa ainsi la poitrine de celle qu'il aimait.
La foudre déchira le ciel mélancolique. L'eau finit par recouvrir le corps de la déesse. Elle lutta pour remonter à la surface. Dès qu'elle l'eut atteinte, Luna replia doucement ses jambes avant de les écarter légèrement. La pluie se mit à couler vers ses cuisses.
L'espace de quelques secondes, la lune se fit voir alors que sa fille se cambrait, sortant son corps de l'eau avant d'y retomber. Plusieurs nuages s'écartèrent laissant totalement apparaître la pleine lune. Son reflet enveloppa les corps des deux amants côte à côte.
Eclairés par l'astre lunaire, les deux dieux s'enlacèrent, leur corps n'en formaient plus qu'un uniquement composé d'eau. La foudre le frappa. Une immense goutte d'eau, où se devinait le corps de Luna, s'éleva vers le ciel qui s'ouvrit pour accueillir sa princesse.
Depuis le plus haut sommet des montagnes qui bordaient la vallée, Ookami pleurait le retour parmi les siens de celle qu'il aimait.

C'est depuis cette nuit là que, lorsqu'elle est visible, le dieu loup hurle tout son amour à la fille de la lune.


Apasdeloup

_________________
L'existence précède l'essence...

Jean-Paul Sartre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
 
L'océan de pluie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fissure et infiltration d'eau de pluie dans les appartements
» utiliser l'eau de pluie pour le lave-linge
» Les bâtons de pluie
» Utilisation des radars sous la pluie
» BÂTON DE PLUIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie sous la lune :: Ecrire :: Nouvelle :: Erotique-
Sauter vers: